SOS Racisme Partenaire de Quat'rues

vendredi 15 octobre 2010

Création de 1 000 places supplémentaires en CADA : - SOS-Racisme - Touche pas à mon pote !

Personne n’est dupe suite à l’annonce, par le ministère de l’Immigration, de la création de 1.000 places supplémentaires dans les Centres d’accueil de demandeurs d’asile (Cada), plaçant ainsi la France en tant que « première terre d’accueil en Europe ». SOS Racisme tient à rappeler la réalité de la politique migratoire française, notamment en matière d’asile : Il y a quelques mois, M. Besson procédait, malgré les mises en gardes et protestations virulentes, à l’expulsion de réfugiés afghans vers la guerre. Suite au tremblement de terre en Haïti, ce dernier promettait la suspension des expulsions vers l’île ravagée, sans toutefois faire droit aux demandes de regroupement familial de familles déchirées, ni procéder à la régularisation des ressortissants haïtiens ayant tout perdu. Le 26 février dernier, l’ensemble des ministres de l’Immigration et de l’Intérieur des 27 Etats - membres adoptaient les 29 propositions françaises pour renforcer la protection des frontières extérieures et combattre l’immigration illégale, renforçant ainsi le rôle de FRONTEX, et prévoyant un programme de sous-traitance en matière de protection des réfugiés avec des pays comme la Lybie qui n’ont jamais signé la Convention de Genève sur les réfugiés. A l’heure où M. Besson nous parle d’un régime d’asile européen commun, il nous semble opportun de rappeler que ces 29 propositions, amènent l’Union Européenne à une criminalisation toujours plus grande des réfugiés et à un déni de la protection qui leur est dû par le refoulement.

Enfin, ultime manifestation de notre tradition d’accueil, le projet de loi présenté par le ministère de l’Immigration : Celui-ci permet, entre autre, la création, à la discrétion de l’administration, de zones d’attente itinérantes et temporaires, dénuées de garanties juridiques, entravant la protection des réfugiés et impliquant un refoulement systématique et silencieux de ces derniers.

SOS Racisme rappelle ainsi que la France, loin d’être une terre d’accueil des demandeurs d’asile, s’enfonce dans les méandres d’une politique ultra-sécuritaire au détriment de la protection promise à tout réfugié par M. Besson.

Création de 1 000 places supplémentaires en CADA : - SOS-Racisme - Touche pas à mon pote !: "De la poudre aux yeux pour mieux masquer la politique du bâton et de la carotte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire